LAURENT
GAGNON



Phare intérieur
15 octobre au 14 novembre 2004
(petite galerie)

Course effrénée à la modernité
Désespoir d’une obsolescence calculée

De mécanique en électronique
Suprématie de la logique du profit

Monument à la mémoire des Hommes
Mineurs, fondeurs, assembleurs, inventeurs

Archéologie d’un savoir révolu
Vision trouée d’un corps d’ombres

Monolithe creux
Tour fragile des jours et des nuits,
Du temps qui traverse les êtres et les choses

Les travaux de Laurent Gagnon s’articulent autour d’une concentration d’objets. L’objet trouvé, constitue pour l’artiste sa matière première. Il s’ensuit une réappropriation de ces objets par la déconstruction, la transformation et l’accumulation. Ses sculptures baroques et mécaniques donnent à voir des objets qui vont au-delà de la simple récupération; elles nous font pénétrer dans l’esprit même de la Machine par l’histoire, l’ingénierie et le design. Archéologue et constructeur de rêves Laurent Gagnon nous invite à visiter un siècle d’industrialisation.

« Mes organisations questionnent l’idée de progrès en exhibant la machine dans son inextricable complexité, évoquant des cités futuristes sur les restes mêmes d’un temps révolu. »

Laurent Gagnon détient une maîtrise en arts visuels de l’Université Laval et participait en 2002 à une résidence de création chez Est-Nord-Est. L’artiste a également réalisé plusieurs sculptures extérieures, notamment à l’îlot Fleurie. Il œuvre aussi dans le domaine de l’estampe. Ses œuvres font partie de plusieurs collections publiques et privées. L'artiste tient à remercier Don Darby, Patrick Giguère, Yvon Richard, Paul-André Tardivelle et Valérie Murray.

Vernissage vendredi le 15 octobre à 20h