CHRISTIAN
MESSIER


Espace de rien
4 mars au 3 avril 2005
(petite galerie)

Christian Messier a choisi, à la manière d’une résidence, de présenter une exposition évolutive par une série de performances qui soulèveront lentement le voile de son œuvre. Lors du vernissage, il fera sa première performance en posant certaines pièces de son installation.

Par la suite, vous pourrez le voir en action, du mercredi au dimanche entre 13h et 14h (sauf le vendredi).

« Une horloge arrêtée perd sa fonction première : celle de mesurer le temps. La respiration, si l’on pense à son rythme et à son rôle qui sont de nous garder en vie, se rapproche de ce que le tic-tac est pour l’horloge. Lorsque notre souffle s’arrête un instant, que devient notre corps dans ce moment en suspend? Peut-on parler de vide, de mort, de silence? Ce moment, où le temps s’arrête, est la clef de l’installation que je propose sous le nom espace de rien. Cet espace de recherche, je le remplirai non seulement d’empreintes de mon visage moulées dans du papier d’aluminium, mais aussi et surtout de ce moment où je déjoue mon propre corps en retenant ma respiration. » (C.M.)

Christian Messier vit et étudie à Québec où il est très actif dans le milieu étudiant pour promouvoir l’art de la performance. Il a aussi organisé plusieurs soirées exclusivement réservées aux étudiants dont Chinook 2 qui s’est déroulée au Lieu en 2004. Il a participé à des événements comme la Rencontre internationale d’art performance de Québec (2000 et 2002), au lancement du projet L’Atopie textuelle est une cause qui se perd (2000) et celui de Arts d’attitudes (2001) et ainsi qu’à des échanges avec Zagreb en Croatie (2002) et Cardiff au pays de Galles (2003).

Vernissage vendredi le 4 mars à 20h