PATRICK
LUNDEEN


Sad Days and Lonely Nights
23 février au 25 mars 2007
(grande galerie)

Le travail de Patrick Lundeen est visiblement influencé par le cinéma qu’il considère comme étant la forme d’art la plus complète de notre époque. Il semble prendre plaisir à créer des scènes fictives qui, par leur côté statique, perdent tout référent au lieu et au temps. Humour étrange, ces scènes proviennent-elles d’un film diffusé à la télévision par un après-midi pluvieux, du souvenir travesti de ce même film ou est-ce des scènes idéalisées par Patrick Lundeen? La question demeure entière puisque l’artiste affirme élaborer ces images de toutes pièces sans discrimination face à la provenance des éléments visuels les composant. Difficile alors de déterminer s’il s’agit de traces laissées par un mauvais rêve ou d’un extrait du dernier Woody Allen. Chose certaine, ces images que Patrick Lundeen s’amuse à créer appartiennent bel et bien au paysage contemporain. Oui, l’artiste s’amuse en créant ces scènes, cependant, l’acharnement évident dans l’exécution confère à son travail une dimension d’excessif labeur. Sa méthode minutieuse de production nécessite un sacrifice de temps difficilement mesurable, voilà peut-être ce qui rend ces peintutantres de grandes dimensions si particulières : la somme de travail exigée devient elle-même un élément dérou- en regard du sujet illustré.

Natif de Lethbridge en Alberta, Patrick Lundeen vit et travaille à Montréal. À la suite d’études à la Glasgow School of Art en Écosse en 2004, il obtient une maîtrise en arts visuels à l’Université Concordia en 2006. Depuis 2000, son travail en peinture et en vidéo a été présenté au Québec, au Canada, aux États-Unis, en Suède, en Écosse ainsi qu’en Allemagne. En 2005, il participait au 23e Symposium international d’art comptemporain de Baie-Saint-Paul.