MATHIEU
BEAUSÉJOUR


1 1/2 Métro Côte-des-neiges
21 mars au 20 avril 2008
(grande galerie et entrée vidéo)

Par des stratégies de résistance et de détournement, Mathieu Beauséjour s’emploie à subvertir les matériaux et concepts de pouvoir, d’aliénation et d’oppression. À travers son travail, qu’il qualifi e lui-même de « terrorisme sémiotique », il pose un regard à la fois ironique et nostalgique sur les avant-gardes politiques et artistiques et déploie des emblèmes culturels tels la monnaie, les drapeaux, les hymnes, les manifestes, dans le but avoué d’examiner l’état des choses actuelles.

Dans l’installation 1 1/2 Métro Côte-des-Neiges, Mathieu Beauséjour propose une relecture, littérale et figurative, de la proclamation du manifeste du FLQ qui fut diffusée sur les ondes de Radio-Canada pendant la crise d’octobre 1970. Choisissant de réamorcer plutôt que de désamorcer cette bombe télévisuelle, il a entrepris de la déloger de son emplacement historique pour lui élire un nouveau domicile. La stratégie de dédoublement et de distanciation utilisée par Mathieu Beauséjour déracine le manifeste de son sol culturel et brouille le lien politico-linguistique qui est au coeur de cette protestation.

Mathieu Beauséjour vit et travaille à Montréal. Autodidacte, il a présenté son travail d’installation, d’intervention et d’image à de nombreuses occasions depuis le milieu des années 90. En 2007, il prenait part au 25e Symposium international d’art contemporain de Baie-Saint-Paul et présentait également son travail à la Fonderie Darling à Montréal. Il a notamment présenté son travail au Canada, au Royaume-Uni, en France, en Colombie, en Allemagne ainsi qu’en Serbie.

L’artiste tient à remercier Nathalie Bujold, Nicolas Côté, Peter Dubé, Dr. Paddy Glackin, James Hollands, Maryse Larivière, Christian Miron, Marie-Josée Jean et VOX, Bernard Schütze, l’Atelier Clark, Pavillon Projects, le Conseil des Arts du Canada et le Conseil des arts et des lettres du Québec.

Visitez le site de l'artiste :
www.mathieubeausejour.com

Lancement de la publication Persistance
Textes de Ianik Marcil et Bernard Schütze


Premier ouvrage monographique de l’artiste québécois Mathieu Beauséjour. Par un travail d’installation, d’intervention et d’image, l’artiste se penche sur les notions de valeur, d’économie, de politique et de résistance. Cet ouvrage rend compte des quinze années de sa production artistique.

Bernard Schütze est théoricien de la communication, critique d’art et traducteur. Ses essais et ses commentaires ont été publiés dans les revues C magazine, Espace Sculpture, Parachute et Spirale. Il a présenté des communications et il a écrit des textes dans le cadre de plusieurs événements artistiques et d’expositions au Canada et en Europe. Il a traduit, entre autres, les travaux de Jean Baudrillard, de Félix Guattari et de Heiner Müller. Il vit et travaille à Montréal.

Ianik Marcil est économiste et politologue de formation. Son parcours l’a mené à investiguer les enjeux épistémologiques de certaines institutions sociales, notamment la monnaie. Il est analyste de stratégies de développement des marchés et des secteurs industriels. À ce titre, il oeuvre comme formateur, consultant et conférencier tant pour les entreprises privées que pour des organisations gouvernementales.

Textes en français et en anglais
8” x 6.5”, 144 pages, 101 illustrations n/b et couleurs avec biographie et bibliographie
Publié par Quartier Éphémère, premier trimestre 2008
Prix de vente : 20$


Disponible en librairie / distribué par Édipresse
www.edipresse.ca

Disponible en ligne
www.mathieubeausejour.com
librairieformats.org

Disponible chez Quartier Éphémère
www.quartierephemere.org


Vernissage, rencontre avec l'artiste et lancement de la publication Persistance vendredi le 21 mars à 20h