CATHERINE
PLAISANCE


Petit parcours vers une grande tragédie humaine
2 mai au 1er juin 2008
(entrée vidéo)

Catherine Plaisance élabore des mises en scène photographiques créées à partir de matériel saisi dans diverses banlieues. Ces images reconstituées à l’aide de techniques informatiques, s’offrent comme une réflexion sur le nivellement des valeurs et l’homogénéisation des comportements inhérents à la culture médiatique et à l’ordre économique. Le matériel photographique est assemblé dans une narration proposant la catastrophe comme possibilité métaphorique, faisant basculer l’image dans une fi nalité troublante et déstabilisante. Dans la
vidéo Petit parcours vers une grande tragédie humaine, Catherine Plaisance dresse le portrait d’une banlieue tranquille, de résidents affairés à vivre leur quotidien respectif. Des gens qui ne semblent aucunement prédisposés à voir leur vie ébranlée. Une catastrophe plane pourtant comme une menace laissant présager un avenir incertain. Et si cette «éternité du présent» n’était en fait qu’un leurre de courte durée?

Catherine Plaisance vit et travaille à Québec. Elle a présenté son travail photographique et installatif au Canada, en Pologne ainsi qu’aux États-Unis. En 2007, elle était récipiendaire du Prix Cornelius-Krieghoff remis dans le cadre du Concours d’oeuvres d’art de la Ville de Québec. Elle présentait, également en 2007, un travail photographique réalisé en collaboration avec l’artiste Christian Barré, à la Wystawa biennale Supermarket Sztuki de Varsovie. Catherine Plaisance fait
parti du collectif Les Fermières Obsédées qui œuvre dans l’univers de la performance en proposant des mises en scènes métaphoriques à la croisée de plusieurs disciplines. Depuis 2001, les performances des Fermières Obsédées ont été présentées au Canada, en Australie, en France, en Irlande du nord, au Pays de Galles ainsi qu’en Pologne.

Site Web de l'artiste : www.catherineplaisance.com

Vernissage vendredi 2 mai à 20 h