16 JANVIER AU 15 FÉVRIER 2009
[PETITE GALERIE]





RÈGNE ARTIFICIEL
Rosalie D. GagnÉ

Les travaux récents de Rosalie D. Gagné se situent principalement dans le champ de la sculpture, de l’installation et de l’art médiatique. Elle s’intéresse notamment aux rapports entre le microcosme et le macrocosme, entre les rêves individuels et collectifs ainsi qu’à la technologie et la nature. De plus, les œuvres de Gagné construites à partir d’objets usuels, de métal, de verre, de céramique et de divers matériaux souples créent des objets réactifs s’adaptant au lieu et réagissant aux allées et venues des visiteurs.

Règne Artificiel, est une installation in situ qui s’inscrit dans la poursuite du travail amorcé avec Cellule Respiratoire ; une structure gonflable se présentant comme une forme d’architecture souple animée d’un mouvement évoquant la respiration. L’installation Règne Artificiel prend, quant à elle, la forme d’un réseau composé d’une myriade de petits objets gonflables animés d’un lent mouvement d’expansion-contraction. « Au cœur de cette réflexion réside l’utopie d’harmoniser le monde artificiel et les processus naturels ».

Originaire de Québec, Rosalie D. Gagné vit et travaille à Montréal. En 2007, elle obtient sa maîtrise en arts visuels de l’Université Concordia où elle a été assistante-professeure puis chargée de cours. En 2000, elle présentait sa première exposition solo à la Casa del Lago à Mexico, où elle a séjourné à plusieurs reprises entre 1997 et 2002. Son travail a été présenté au Québec, notamment à Montréal, Québec et Sherbrooke ainsi qu’au Mexique et en Finlande. Parallèlement à sa pratique, elle travaille à titre d’assistante de recherche pour l’institut Hexagram. Ses recherches ont été soutenues par le Conseil des arts et des lettres du Québec, le Conseil des Arts du Canada ainsi que le Centre interuniversitaire pour les arts médiatiques.