DIANE
LANDRY


Chevalier de la résignation infinie
11 septembre au 11 octobre 2009
(grande galerie et petite galerie)

Soucieux de diffuser et de souligner la pratique des artistes de la région de Québec qui se sont illustrés tant sur le plan national qu’ international, l’Œil de Poisson débute sa programmation d’automne en invitant un ou une artiste à investir ses galeries. Par le passé, l’Œil de Poisson a ainsi été l’hôte du trio BGL, de Claudie Gagnon ou encore de Richard Martel. Cette année le centre a le grand privilège d’accueillir l’artiste multidisciplinaire Diane Landry. Grâce au soutien du Conseil des Arts du Canada via son programme de commandes d’œuvres d’arts médiatiques, le centre a convié l’artiste à se consacrer, avec l’expertise de ses techniciens, à la réalisation d’un nouveau corpus d’œuvres lors d’une résidence dans ses ateliers de production. Elle revient donc dans sa communauté pour nous offrir en grande primeur, du 11 septembre au 11 octobre 2009, l’exposition Chevalier de la résignation infinie.

Dans ce nouveau projet, amalgame de performance et d’installation, Diane Landry fait l’éloge de la force et du courage qu’il faut pour braver le rythme inéluctable des jours qui passent. Elle nous propose une touchante expérience, à la fois palpable et intangible, célébrant les trésors insoupçonnés de la vie quotidienne. Si ce présent corpus d’œuvres reste fidèle à des notions de temporalité, de quotidienneté, de recyclage et de simplicité propre à la démarche de Diane Landry, il n’en demeure pas moins que les œuvres produites pour les salles d’exposition de l’Œil de Poisson sont d’une rafraîchissante authenticité. N’hésitant pas à se mettre en scène dans son projet vidéo et jouant sur des concepts tel la résignation et la fragilité, on ne peut que constater la nature intime et personnelle qui se dégage subtilement de ses œuvres. L’exposition Chevalier de la résignation infinie bouleverse notre conception de l’ordinaire et des objets qui nous entourent. Elle nous transporte dans un univers parallèle où la banalité des petites choses laisse place à une émouvante poésie qui sanctifie le mouvement perpétuel et le cycle du temps.

Diane Landry vit et travaille à Québec. Depuis 1987, ses œuvres ont été diffusées à travers le Canada, dans les grandes villes des États-Unis, au Mexique, en Argentine, dans plusieurs pays d’Europe, en Australie et en Chine. Son œuvre a fait l’objet de nombreuses publications. Son travail a été récompensé par d’importantes distinctions tant au Québec qu’aux États-Unis. Elle est la récipiendaire de la première édition du prestigieux Prix Giverny Capital, distinction accordée à un ou une artiste en arts visuels du Québec. Elle a effectué plusieurs résidences d’artiste au Canada, aux États-Unis, en France, en Italie et en Argentine. En 2008, elle terminait un séjour de 6 mois au Studio du Québec à New York, offert par le Conseil des arts et des lettres du Québec. Diane Landry est titulaire d’une maîtrise de l’Université de Stanford en Californie. L’artiste est représentée par la galerie Solway Jones à Los Angeles.

Venez rencontrer Diane Landry lors d’un atelier qu’elle animera dans le cadre des Journées de la Culture le samedi 26 septembre dès 13h
aux ateliers de production de l’Œil de Poisson.
Les places sont limitées : réservez au 418 648-2975

Diane Landry tient à remercier le Conseil des Arts du Canada et chaleureusement l’Œil de Poisson et ses différentes équipes techniques, pour l’invitation et le soutien inestimable qui lui a été accordé tout au long de la conception et de la réalisation de ce projet. Elle tient également à remercier les centres Avatar et Oboro. Il est à noter que ce projet fera l’objet d’une circulation au Québec et au Canada et qu’une publication sous forme de DVD, paraîtra au cours de la présente saison.

Visitez le site de l'artiste :
www.dianelandry.com

Les expositions sont ouvertes du mercredi au dimanche
de 12h à 17h et les lundis et mardis sur rendez-vous

















Partenaires