1er avril au 1er mai 2011
Stéphane Gilot
Séjour bistre

 

« Je suis dans une fosse, une sorte de petite arène. Je ne sais pas depuis quand ni pourquoi j’y suis. Il y a trois orifices qui percent le mur courbe. Moins que des réduits vraiment. Dans l’un je dors. Je mange et je bois dans le second. Je m’y libère également. Je souffle dans le dernier. Lorsque je m’applique, le séjour sonne comme un cor français large comme une demeure. [...] Parfois une silhouette émerge du couloir situé dans la courbe la plus serrée de l’ovale. L’ai-je mentionné? Je vis désormais dans un trou ovale, pas même une pièce, juste un séjour ovale et bistre. » – S. G.

Séjour bistre est une installation englobante qui conditionne notre présence et nous plonge dans une architecture de soustraction : il s’agit d’une dépression de surface plutôt que d’une structure érigée. Le dispositif se présente comme la calcification d’un potentiel dont l’utilité reste floue. Il nous convie à jouer un rôle dans un récit plus large, indéfini et offre une réponse à l’appel de Samuel Beckett : « La seule recherche féconde est excavatoire, une immersion, une contraction de l’esprit, une descente. »

Lors du vernissage, Sarah Wendt, artiste de la performance, danseuse et musicienne, séjournera dans la fosse. Une vidéo de sa performance sera par la suite diffusée dans l’entrée vidéo pour la durée de l’exposition.

Originaire de Belgique, Stéphane Gilot est basé à Montréal depuis 1996. Il propose des installations architecturales où la vidéo et la performance jouent un rôle central, ainsi que des dessins, des aquarelles, des maquettes. Les interventions sont souvent conçues d’après contexte et transforment l’espace en tenant compte de son aspect architectural, idéologique tout en interrogeant le terrain métaphorique de l’art et de ses publics. On a pu voir son travail au Canada, en Belgique, en France, aux États- Unis, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Espagne, en Angleterre, en Finlande, en Serbie autant qu’au Brésil. L’artiste détient une Maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal.

Stéphane Gilot tient à remercier Caroline Boileau et l’équipe de L’Œil de Poisson.

Vernissage vendredi le 1er avril à 20h
Rencontre avec l'artiste à 19h30

Projets récents de l’artiste :
www.wooloo.org/stephanegilot