20 mai au 19 juin 2011
Guillaume Adjutor Provost
HYDRES

« Cette réflexion porte précisément en elle je ne sais quelle terreur secrète et cachée; en réalité, on erre dans un espace sans limites auquel on dénie toute frontière, tout point central, et par conséquent toute espèce de lieu fixe. »
- Johannes Kepler, De stella nova in pede Serpentarii, 1606

HYDRES agit comme une séquence impliquant divers fragments d’un même désir, celui de matérialiser les oscillations de l’expérience humaine. Des bribes d’information en ethnographie, en biologie ou en botanique s’accumulent et s’inter-influencent. Les composantes de l’exposition, dans leur apparente hybridité, avancent l’idée que le progrès et l’évolution s’expriment en réaction à l’enlisement et à l’inertie.

En outre, l’artiste élabore une installation ayant la double fonction de lieu d’exposition et d’espace performatif. S’y succéderont : Étienne Baillargeon (Québec), Emily DiCarlo (Toronto), le duo Hugo Nadeau 2 (Québec) et Marie-Claude Gendron (Québec) ainsi que Maude Veilleux (Québec). L’espace fera également l’objet d’une vente de cactés, d'euphorbes et de plantes rares avec le botaniste Réal Martel (Saint-Jean-Chrysostome).

Guillaume Adjutor Provost a réalisé des expositions solos et collectives au Lieu (Québec), au centre VU (Québec), à la galerie Tzara (Québec), à la Freegallery (Toronto), au centre XPACE (Toronto), à l’Écart (Rouyn), à Circa (Montréal), ainsi qu’à la biennale Viva! Art Action (Montréal). Il complète actuellement une maîtrise en arts visuels à l’Université Laval. À l’automne 2011, une publication portant sur le projet HYDRES sera lancée grâce à l’appui de Première Ovation.

Guillaume Adjutor Provost tient à remercier le Conseil des arts et des lettres du Québec pour son soutien.

Site Internet de l'artiste : www.guillaumeadjutorprovost.com

Vernissage vendredi le 20 mai à 20h
Rencontre avec l'artiste à 19h30

 

Vendredi le 20 mai à 21h
Étienne Baillargeon (Québec)
La Caverne

La Caverne est un dispositif performatif multimédia, composé d’une caméra web et d’une application informatique réalisée à l’aide du logiciel Pure Data. Le programme en question transforme le flux vidéo en un flux audio à l’aide d’algorithmes. Il en résulte un dialogue intrigant où l’image devient son, donnant aux spectateurs deux échos d’un même objet.

Étienne Baillargeon complète un baccalauréat en arts visuels et médiatiques à l’Université Laval. Il travaille principalement la performance multimédia, l’installation et la photographie.



Samedi le 28 mai et dimanche le 29 mai
de 12h à 17h
Emily DiCarlo (Toronto)
A Present Which I Have Been

Dans son installation éphémère, qui se construit en trois séquences parallèles, Emily DiCarlo présente un panorama de son travail des cinq dernières années. Ses œuvres sont empreintes d’une temporalité distincte en relation avec le corps humain et l’existentialisme.

Emily DiCarlo est une artiste interdisciplinaire travaillant la vidéo, la performance, la photographie, l’installation et l'écriture. Ses œuvres ont été présentées à Ottawa, Toronto, Budapest, Monteverde et Singapour.



Samedi le 4 juin de 14h à 16h
Maude Veilleux (Québec)
La mécanique

La pratique performative de Maude Veilleux s’articule autour de la matérialité du corps comme manifestation de l’esprit conscient et inconscient. Elle explore l’acte performatif sous le signe de l’obstruction et de l’obstacle. Ses actions simples questionnent la cohabitation de l’intérieur/extérieur. La mécanique aborde les réflexes défensifs de l’organisme à travers la métamorphose du corps humain.

Maude Veilleux a complété un baccalauréat en études littéraires à l’Université Laval. Sa pratique évolue à travers différentes disciplines telles que la performance, la poésie et l'écriture.



Dimanche le 5 juin à 14h
Marie-Claude Gendron
et Hugo Nadeau 2 (Québec)
Dieux Deux

Par une recherche sur la coexistence et les conflits de présences matriarcales et patriarcales, Marie-Claude Gendron et Hugo Nadeau 2 questionnent la tangibilité de nos forces régissantes. Par des actions oscillant entre le subi et le choisi, ils développent sur les schèmes de beauté originelle et d’autorité fictive. Ils dégagent, de leurs recherches personnelles, les figures de la féminité et de la masculinité, distinctes et indissolublement unies. Ils se plaisent ainsi à éluder l’existence des notions d’unité et d’égalité.

Marie-Claude Gendron et Hugo Nadeau 2 développent respectivement une pratique multidisciplinaire qui comprend l’organisation d’événements collectifs. Ils y jouent à la fois le rôle de commissaire, d’organisateur et de participant.



Dimanche le 12 juin de 12h à 17h
Réal Martel (Saint-Jean-Chrysostome)
Hortus Botanicus

Conférence informelle et vente de cactés, d’euphorbes et de plantes rares avec le botaniste Réal Martel. Profitez de l’occasion pour vous constituer une collection botanique et comparer les spécimens de l’exposition HYDRES.