MAXIME
GALAND

Politiscothèque
7 septembre au 7 octobre 2012
(petite galerie et entrée vidéo)

Suivant tout juste nos jours de scrutin provincial, Politiscothèque prend forme comme une installation interactive où l’électeur-DJ peut manipuler des discours. Ceux-ci sont extraits de la vie politique québécoise des soixante dernières années. De Duplessis à Gabriel Nadeau-Dubois, en passant par Marois et Trudeau, seize têtes fortes offrent leurs mots chantants, rythmés, débilitants et passionnants au brave citoyen qui cherche sur quel pied danser. Plongeant dans la foule de ses alter ego, il répond bien à l’explosion ponctuelle de portraits de chefs de parti et leurs attitudes médiatiques bien huilées. Celles-ci édifient, à l’évidence, diverses personnalités stratégiques que le public pourra voir et entendre dans la Politiscothèque, vrai beat flow électoral.

Maxime Galand est un grand fervent de l’échantillonnage, du clip vidéo et de la prolifération de personnages. Depuis la création de son blogue, Le box vocal, il ne compte que sur lui-même pour porter ou interpréter ses chansons, si populeuses soient-elles. Ce blogue lui a dailleurs permis de se faire connaître auprès de Yannick Pouliot qui lui a vite proposé de se joindre à lui comme artiste exposant.

Depuis janvier, Maxime Galand s’est mis dans la tête de faire de la chanson, de la musique, de l’improvisation, bref, n’importe quoi qui implique une glotte et de la bonne volonté. Vivant et travaillant à Montréal, il a obtenu un diplôme de deuxième cycle en littérature de l’UQAM. L’artiste a également étudié en musique et sciences pures au cégep St-Laurent. Ces dernières années, il a nourri un profond intérêt pour la bande dessinée, devenant par ailleurs chroniqueur-BD pour La diagonale, une plate-forme Web qu’il a cofondée avec des amis enthousiastes.

Chansons/vidéos (voix) de l’artiste : boxvocal.com
Chroniques BD : ladiagonale.ca/maxouel

Vernissage le vendredi 7 septembre à 20h
Rencontre avec l'artiste à 19h30











Photos : Ivan Binet