FRÉDÉRIQUE
LALIBERTÉ

Ali « Go Fuck Yourself » Baba
18 octobre au 18 novembre 2012
(petite galerie)

Frédérique Laliberté prépare une exposition à la faveur du débordement, un éloge de la nostalgie dans un palais de rebuts. Dans le cadre de l’événement Extase, la vie et autres pratiques extatiques, organisé par Folie/Culture, l’artiste propose de rendre aux accumulateurs compulsifs leur mérite. Dans la cavité inattendue d’une pile, la maladie devient une culture, une érudition, une juste distinction accordée à des centaines de petits bouts de trésors grotesques, quelque chose de glorieux, un chemin vers l’extase, enfin. N’est-ce pas une forme d’extase, sinon la poursuite de celle-ci, qui pousse le syllogomaniaque à s’encombrer de plus d’objets, toujours, jusqu’à ce que se referme sur lui l’ensemble de ce qui ne lui sert à rien?

De l’extérieur, l’œuvre ne montre qu’une façade pleine à craquer. Des empilades
compactes d’objets de toutes sortes et de valeur nulle se superposent à des boîtes, des meubles, des panneaux, des sacs et des étagères pour former un amoncellement si dense qu’il ressemble à un mur. Mais sur ce mur, il y a une porte, une ouverture par laquelle il est possible d’entrer. Le visiteur, surpris, y rejoint un lieu presque clandestin, conglomérat souterrain au sein de ce présumé agrégat de choses.

Frédérique Laliberté est une artiste de la relève. Quand elle n’est pas occupée à faire l’inventaire de son entrepôt, elle participe avec enthousiasme à la vie artistique bouillonnante de Québec. Elle est membre fondateur du collectif On est tu heureux hen., actuellement en résidence de création en pratiques collaboratives à la Station Mir pour une période reconductible de cinquante ans. Frédérique vit et travaille à Limoilou sur Mer.

Site Web de l'artiste : frederiquelaliberte.com

Vernissage le jeudi 18 octobre à 20h
Rencontre avec l'artiste à 19h30

















Photos : Ivan Binet