STEVEN GIRARD
JULIE GAGNON

Lanterne - Lixiviat
6 septembre au 6 octobre 2013
(entrée vidéo)

Invités par Paryse Martin à occuper l’Entrée vidéo, les artistes de la relève Steven Girard et Julie Gagnon présentent à l’Œil de Poisson leur première exposition en duo. Bien qu’ayant des pratiques distinctes, les artistes ont des sensibilités et une poésie qui se recoupent. De cette rencontre a émergé une critique de l’espace urbain, questionnant la trace du citadin dans la ville.

Des interventions crayonnées directement au mur se superposent à des projections « low tech », composant un paysage urbain architecturé et fragmenté. Selon l’intensité de la lumière du jour, l’image projetée complète les lignes au mur, lui ajoutant une couche de sens. Cette composition, créée par l’accumulation de fines couches de graphite, de pastel et d’ombre, intègre le spectateur dans son mouvement. À travers un dispositif de projection issu de la technologie pauvre et de la mouvance du Do It Yourself, le regardeur est appelé à intervenir physiquement à même l’image. Celui-ci en brouille ainsi partiellement le sens. D’abord séduisants, des symboles de la pollution visuelle omniprésente en ville – mégots de cigarette, panneaux routiers, fumée, déchets – se chevauchent délicatement, laissant ensuite place à une critique sociale du vivre ensemble.

Actuellement au baccalauréat en Arts Visuels à l’Université Laval, Julie Gagnon travaille sur la représentation poétique du milieu urbain tandis que Steven Girard assoit son propos autour des concepts de déconstruction et de remise en question des savoirs universels. Les deux artistes ont collaboré dans un premier temps pour la présentation de performances. Ils ont aussi contribué au projet de marche sonore géolocalisée Cité Audio en collaboration avec le MNBAQ et réalisé un projet contextuel d’appel à la révolution Do It Yourself. Ce dernier était constitué de plusieurs interventions ponctuelles dans les rues du centre-ville de Québec. Ils ont également fondé l’exposition Off Banc d’Essai de pair avec des collègues de l’Université Laval.

Les artistes tiennent à remercier Simon Douville pour sa belle poésie.
http://www.patriciadorfmann.com/

Vernissage vendredi le 6 septembre 20h
Rencontre avec les artistes à 19h30










Photos : Ivan Binet