PARYSE
MARTIN

Histoires lacrymogènes
6 septembre au 6 octobre 2013
(grande galerie)

Pour la première exposition de la saison, l’Œil de Poisson invite un artiste établi à revenir dans sa communauté, afin de souligner l’importance de sa pratique et donner un solide coup d’envoi à la programmation du centre. Grande figure de la rentrée, Paryse Martin s’est consacrée depuis plusieurs mois à la création d’un projet installatif inédit, spécialement pensé pour la Grande galerie.

Développant son approche d’exposition autour des contes ou des récits pouvant nous faire passer des rires aux pleurs, de la peur au comique, Paryse Martin peuple ses univers merveilleux et fantastiques de ses personnages d’invention. Ici, de nombreuses pièces sculpturales se dressent majestueusement dans un système ouvert, dont l’interprétation se veut polysémique. Ses « histoires lacrymogènes » font dialoguer des bêtes étranges mêlant les « bons » et les « méchants » de nos histoires d’enfant dont l’étrange beauté ne peut que réveiller l’imaginaire. La narration qui s’installe entre les protagonistes est floue, dans l’attente d’une interprétation du visiteur. Paryse Martin propose à la fois une troublante désillusion des contes pour adulte et sa patiente reconstruction.

Comme elle disposait de nos espaces à sa guise, Paryse Martin a choisi de mettre de l’avant la pratique de Josée Landry Sirois, dans la Petite galerie, ainsi que celle de Steven Girard et de Julie Gagnon, un duo de la relève, qui occupe l’Entrée vidéo.

La carrière de Paryse Martin s’allonge maintenant sur plus de 25 ans et est ponctuée de plus de 15 expositions personnelles et de plus d’une quarantaine d’expositions de groupe. Elle a notamment exposé au Musée national des beaux-arts de Québec, au Musée du Bas-Saint-Laurent, au Banff Centre et à la galerie de l’UQAM. Ses œuvres font partie des collections de la Banque Nationale du Canada, de la Bibliothèque nationale du Canada, de la Banque d’œuvres du Canada, de la collection Prêts d’œuvres d’art et de la collection permanente du Musée national des beaux-arts du Québec. Elle a également réalisé un nombre appréciable d’œuvres d’art public au Québec. L’artiste est représentée par la galerie Michel Guimont à Québec.

L’artiste tient à remercier : le Conseil des arts et des lettres du Québec, l’Université Laval, l’École des arts visuels et « mes bons amis qui font toujours parti de mes récits ».
http://www.patriciadorfmann.com/

Vernissage vendredi le 6 septembre 20h
Rencontre avec l'artiste à 19h30
















Photos : Ivan Binet