DIANE BORSATO
JOE HAMBLETON
YAM LAU

Diane Borsato
Apiary Videos (extrait de la vidéo), 2013
©Diane Borsato

Invités par Alexandre David, Diane Borsato, Joe Hambleton
et Yam Lau présenteront une œuvre dans l’entrée vidéo
5 septembre au 5 octobre 2014
(entrée vidéo)

Diane Borsato
Apiary Videos

Tournée dans des décors urbains variés – toits, jardins, parcs, friches industrielles —, Apiary Videos fait le portrait d’apiculteurs de huit régions différentes méditant auprès de leur rucher. Caractéristique de la démarche relationnelle de Borsato, la vidéo met en lumière les liens subtils qui unissent les apiculteurs et leurs abeilles.  

Pluridisciplinaire, la pratique de Diane Borsato touche à la performance, à l’intervention, à la vidéo, à l’installation et à la photographie. Empreintes d’humanité et de sensibilité, les œuvres de l’artiste témoignent fréquemment de l’angoisse de la solitude et de la quête de réconfort.

Diane Borsato est présentement professeure associée au Studio Art de l’Université de Guelph. Ses œuvres ont été exposées dans plusieurs galeries et musées au Canada et à l’international notamment à l’Art Gallery of Ontario, à la Vancouver Art Gallery, au Musée national des beaux-arts du Québec, au Musée d'art contemporain du Val-de-Marne et au Casino Luxembourg.

Joe Hambleton
Days of Future Past (extrait de la vidéo), 2012
©Joe Hambleton

Joe Hambleton
Days of Future Past

Utilisant la technique du « cut-up », Days of Future Past présente un récit à caractère autobiographique étroitement associé au passé d’Hambleton. L’apparition mystérieuse d’objets familiers ravive des souvenirs qui, tout en évoquant les peurs et les insécurités de l’artiste devant l’avenir, l’amènent à avoir une meilleure compréhension de son passé.

À l’image d’un conteur, Joe Hambleton utilise la vidéo pour créer des œuvres renvoyant à divers aspects de sa vie personnelle. Par la recherche et l’expérimentation, il s’intéresse aux dispositifs narratifs en usage dans les médias populaires afin d’altérer constamment son processus de création.

Originaire de Windsor en Ontario, Joe Hambleton vit à Toronto et y travaille comme artiste et enseignant. Ses œuvres ont été présentées à l’occasion de différentes expositions individuelles et collectives ainsi que dans de nombreux festivals en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. Il est représenté par la Pari Nadimi Gallery à Toronto.

Yam Lau
Rotation (extrait de la vidéo), 2014
©Yam Lau

Yam Lau
Rotation

Esquisse préparatoire, Rotation propose une expérimentation autour de la place publique du village Xian, un bidonville appelé à être démoli à Guangzhou en Chine. Suivant un déplacement inverse, deux séquences vidéo superposées produisent un mouvement opposé entraînant une distorsion spatio-temporelle. Ainsi, tel un témoin du passé, ce lieu, toujours animé par quelques résidents, semble résister au
développement urbain accéléré qui touche la Chine depuis plusieurs années.

Le travail de Yam Lau explore les nouvelles formes et qualités de l’espace, du temps et de l’image au travers de la peinture, de l’animation générée par ordinateur et de la vidéo.

Né à Hong Kong, Yam Lau a complété une maîtrise en beaux-arts à l’Université de l’Alberta. Il vit et travaille à Toronto où il enseigne la peinture à l’Université York. Son travail a été exposé à de nombreuses reprises au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Chine. Lau a également rédigé des textes sur l’art et le design. Il est aussi le cofondateur du projet artistique Donkey Institute of Contemporary Art initié à Pékin en 2009. Il est représenté par la Galerie Antoine Ertaskiran à Montréal, la Katzman Contemporary à Toronto et le Yuanfen New Media Art Space à Pékin.

Vernissage le 5 septembre à 20h
Rencontre avec les artistes à 19h30