BADR
EL HAMMAMI
Badr El Hammami
Mémoire #2, 2014
Extrait de la vidéo

Mémoire #2
27 mars au 26 avril 2015
(entrée vidéo)

Variante de la photographie de classe, Mémoire #2 propose une illusion photographique lentement animée par la réflexion du soleil dans des miroirs tenus par un groupe d’enfants. Combiné à la lenteur du montage, ce procédé rudimentaire fait successivement apparaître et disparaître les protagonistes. Engendrant un questionnement sur les problèmes de la mémoire, cette vidéo fait également partie d’une intervention menée par l’artiste auprès de jeunes de l’École Moulay Rachid à Al Hoceima au Maroc.

Badr El Hammami expérimente de façon poétique le concept de frontière autour d’un ensemble d’installations, de textes, de photographies, de vidéos et de performances. Il remet en question cette notion arbitraire sans laquelle l’étranger ne serait pas. Son statut d’immigrant en France lui permet une lecture paradoxale des cartes et des territoires. Ceux-ci ne se présentent pas comme « des pays juxtaposés, ni des formes », mais plutôt comme « un réseau de lignes, une forme rhizomique qui connecte tous les territoires. »

Originaire du Maroc, Badr El Hammami est établi en France depuis 2001. Diplômé de l’École Régionale des Beaux-Arts de Valence en 2009, il a pris part à de nombreuses expositions individuelles et collectives présentées notamment en France, en Jordanie, en Russie ainsi que dans plusieurs pays d’Afrique. Ses oeuvres ont été acquises par le Fonds départemental d’art contemporain Seine-Saint-Denis et le Musée National du Mali. Il vit et travaille entre Valence en France ainsi que Al Hoceima et Rabat au Maroc.

Vernissage le 27 mars à 20h

L’artiste tient à remercier L’appartement 22 ainsi que la Fondation Almayuda.