Simon
Deroy
Simon Deroy, Mon ami Facebook, image numérique, 2018. © Simon Deroy

Mon ami Facebook
26 octobre au 2 décembre
(Petite galerie)

Vernissage 26 octobre dès 18h
Rencontre avec l'artiste à 19h30

PRIX TOMBER DANS L’ŒIL 2018 || En tant que vecteur de diffusion accessible à tous, Internet regorge d’une multitude de propositions artistiques, pour le meilleur comme pour le pire. Entre professionnalisme et amateurisme, c’est tout un spectre qui se déploie. Simon Deroy porte son attention sur des objets se situant aux marges de ce que nous hésitons même à appeler « art ». Il ratisse la toile à la recherche de ce qui est maladroit, malhabile. C’est en naviguant ainsi par sérendipité, d’un clic à l’autre, qu’il fit la découverte de son ami Facebook.

S’entama dès lors une relation virtuelle à sens unique nourrie par la publication quotidienne de dessins. Si l’esthétique novice attira l’attention de l’artiste, sa curiosité s’alimenta du caractère intime de ces représentations projetées dans la sphère publique sous le couvert d’un pseudonyme. Ce sont ses rêves et ambitions, purement et simplement, que crayonne sans filtres cet ami Facebook. Parmi les quelques 1700 dessins publiés sur quatre ans, des éléments semblent récurrents; la loterie, le squelette, les femmes, le couple, Freddy Krueger sont autant de thèmes de prédilection.

Dans le cadre de cette exposition, Simon Deroy s’immisce dans la tête de quelqu’un présentant une vision bien différente de l’art. Il donne vie à ces dessins par le biais de scénettes ayant Freddy Krueger comme personnage principal. Cet icône du cinéma d’horreur est incarnée par l’artiste qui tente ainsi d’établir une relation plus intime avec l’auteur des dessins, entretenant lui-même une relation particulière avec le tueur en série défiguré et muni de griffes.

Simon Deroy est lauréat du prix Tomber dans l’Œil remis annuellement à un.e finissant.e au baccalauréat en arts visuels de l'Université Laval. Cette première exposition individuelle souligne le travail d’un artiste de la relève qui a su susciter l’interrogation chez les membres du jury, provoquant leur inconfort, les captivant par l’étrangeté de sa pièce. Ancien joueur professionnel de jeu vidéo, Simon Deroy se passionne pour l’art numérique, les nouveaux paradigmes artistiques de l’ère numérique et le body painting.

L’artiste tient à remercier Pierre-Étienne Desgagnés, Rachel Bouchard, Julia Sirieix, ainsi que l’équipe de l’Œil de Poisson.

_simonderoy.com