25 janvier, 14h-16h
Entrée gratuite

La tentation est grande, face aux menaces des crises politiques, sociales et climatiques qui nous guettent, de se laisser séduire par la simplicité des nombreux populismes, dont le mot d’ordre est un rejet de toute forme de complexité : celles associées aux discours universitaires ou scientifiques, aux enquêtes journalistiques, voire aux positions politiques nuancées. Il faut pourtant résister à ce désir de simplicité, d’abord, en tâchant de mieux comprendre le phénomène et, ensuite, en pensant aux stratégies de la complexité qui nous permettront d’y résister, et pour lesquelles la philosophie, mais l’art également, jouent un rôle essentiel.

BIOGRAPHIE

Patrick Turmel est professeur de philosophie, spécialiste d’éthique et de philosophie politique, et cotitulaire de la Chaire La philosophie dans le monde actuel à la Faculté de philosophie de l’Université Laval. Il est aussi associé de la Chaire Éthique et finance du Collège d’études mondiales de la Fondation Maison des sciences de l’homme, à Paris, et fut professeur invité à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne. Il siège également sur le comité éditorial de la revue Nouveau Projet et agit à titre de Président du conseil d’administration de Manif d’art – La biennale de Québec. Parmi ses nombreuses publications, notons La juste part. Repenser la richesse, les inégalités et la fabrication des grille-pains, co-écrit avec David Robichaud, et Rites of Way. The Politics and Poetics of Public Space, publié avec Mark Kingwell.

patrickturmel.com



Retour