Mathieu Fecteau
Pascale LeBlanc Lavigne
Fred Lebrasseur
Pascale LeBlanc Lavigne, Mathieu Fecteau et Fred Lebrasseur © Franck Alix, Fred Lebrasseur

Infiltrations
16 février au 21 avril
(Petite galerie)

Présentée dans le cadre du Mois Multi

Vernissage 16 février - 20h
Rencontre avec les artistes - 21h

Infiltrations résulte du travail combiné d’artistes issus des milieux de la musique, des arts visuels et des métiers d’art. Acceptant l’invitation de la commissaire Jeanne Couture à former un collectif éphémère, Mathieu Fecteau, Pascale LeBlanc Lavigne et Fred Lebrasseur développent les possibilités offertes par l’esthétique low tech, les machines bricolées et les mécanismes élémentaires communs à leurs pratiques. L’œuvre résultant de cette association déploie ses ramifications dans l’ensemble de la coopérative Méduse. Petites et grandes sculptures rafistolées, grinçantes et incongrues s’animent au passage des visiteurs, transformant l’architecture des lieux et invitant à l’exploration. L’ensemble culmine dans la petite galerie où aboutissent et se condensent sons et visuels des objets disséminés.

Dans le cadre du vingtième anniversaire du festival, Mois Multi inaugure la première de trois éditions portées par le thème Résistances et ravissements.

« La résistance, c’est – entre autres – prendre conscience de la portée révolutionnaire de la rencontre physique et collective avec l’acte de création. Le ravissement, lui, a sa place partout. Mettez-en plein les murs sans compromis et sans retenue. Il doit exister en se multipliant en tous lieux, chaque jour, à travers chacun d’entre nous. De nos plus petits gestes à nos plus grandes déclarations d’amour. »
- Émile Beauchemin, Jeanne Couture et Laurence P. Lafaille, commissaires

Infiltrations témoigne du désir de faire de cette édition un espace de rencontre - entre trois commissaires, entre le festival et l’enfance, entre le public et des artistes.

Basée sur l’intégration de matériaux récupérés ou détournés, la démarche de MATHIEU FECTEAU démontre un parti pris pour le bricolage heureux. Cet artiste a une formation de sculpteur à la Maison des métiers d’art de Québec et a poursuivi ses études à l’école des arts visuels de l’Université Laval. Ses œuvres ont été présentées lors de divers évènements et expositions au Québec, en France et en Belgique. Son travail fut notamment récompensé par le Prix des pairs Zone Université Laval et le prix Tomber dans l’Œil de l’Œil de Poisson.

PASCALE LEBLANC LAVIGNE réalise des œuvres cinétiques et sonores imprécises qui, de ce fait, mettent à l’épreuve leur propre structure. Elle est titulaire d’un baccalauréat en arts visuels et médiatiques de l’Université Laval, où elle poursuit actuellement une maîtrise dans le même domaine. Ses œuvres ont été présentées au festival d’art sonore TSONAMI au Chili, ainsi que dans le cadre de plusieurs expositions solos et collectives au Québec, notamment au Musée de la civilisation à Québec (2017), à la galerie de la Manif d’art de Québec (2016), à la Galerie des arts visuels de l’Université Laval (2015) et à la galerie Art Mûr à Montréal (2014).

Musicien autodidacte, improvisateur né, bruitiste et artiste multidisciplinaire, FRED LEBRASSEUR est créateur d’univers sonores dynamiques et particuliers au théâtre, au cinéma, en arts visuels et en danse contemporaine. Il œuvre également dans le monde de la marionnette ; plus de 12 pays ont pu voir le spectacle de marionnettes Cargo, une coproduction du Québec (Théâtre Incliné et Ranch-O-Banjo) et de la France (Le Clan des Songes). Membre du collectif Machine de cirque, il a performé au cours de nombreuses tournées en Europe et en Amérique du Nord. Fils de pédagogue, il donne des ateliers de créations musicales auprès de divers groupes (enfants, handicapés, professionnels de la musique, du cirque et du théâtre…).

Cette installation protéiforme est le fruit d’une création engagée dès l’automne 2018 chez Recto-Verso, Avatar, LA CHAMBRE BLANCHE et les ateliers de l’Œil de Poisson.

_moismulti.org/
_pascaleleblanclavigne.com
_fredlebrasseur.com

























Crédits photo : CFO