9 septembre au 9 octobre 2016

Grande galerie / Petite galerie
François Mathieu (Saint-Sylvestre)

Comme chaque année, l’Œil de Poisson offre en ouverture de programmation une carte blanche à un artiste établi dont la carrière et le travail se distinguent. C’est le sculpteur François Mathieu à qui revient l’honneur. Intitulée Travaux armillaires, son exposition comportera plusieurs sculptures explorant les nombreuses possibilités d’un système. Menant à des jeux de formes et de matériaux fort impressionnants, ses nouvelles œuvres investiront à la fois la grande et la petite galerie.

francoismathieu.com

9 septembre au 16 décembre 2016

Murale
Vincent Fournier (Québec)

Originaire de la Beauce, Vincent Fournier est un jeune finissant du baccalauréat en arts visuels et médiatiques de l’École d’art de l’Université Laval. Son travail explore différentes références allant des arts visuels à l’Internet en passant par la bande dessinée. Investissant la murale du corridor de l’Œil, cet artiste émergent présente une œuvre ludique où divers microévénements forment un assemblage organique et humoristique. La murale sera visible de jour comme de nuit de la vitrine de la Côte d’Abraham. Un projet soutenu par la mesure Première Ovation.

vncntf.com

1er octobre 2016

Journées de la culture
Camera sculptura

L’Œil de Poisson et VU propose une activité participative où se rencontrent la photographie et les sculptures de François Mathieu.

21 octobre au 20 novembre 2016

Grande galerie
Vicky Sabourin (Montréal)

Le travail de Vicky Sabourin propose des récits où se matérialisent des préoccupations autour de l’animal et de la nature. Inspirée par un tutoriel vidéo de chasse diffusé sur YouTube, l’installation qu’elle présentera à l’Œil prendra la forme d’un diorama représentant une scène naturelle. Lors du vernissage, l’artiste réalisera une performance où elle interagira avec les éléments qui s’y trouvent. Le tout sera capté sur vidéo pour être ensuite diffusé dans l’exposition.

cargocollective.com/vickysabourin/news

Petite galerie
Steven Baelen (Ghent, Belgique)

Steven Baelen explore l’espace par l’entremise de dessins qui, tel un virus, envahissent les murs d’un lieu. Jouant de la tension créée entre les éléments dessinés et ceux présents dans l’environnement, son travail offre une expérience à la fois visuelle et physique. Pour la petite galerie de l’Œil, l’artiste présentera une toute nouvelle œuvre graphique in situ qui enveloppera littéralement le visiteur dans cet espace exigu.

stevenbaelen.hi-ka-sk.be

24 au 27 novembre 2016

L’Œil de Poisson et VU reçoivent
la Foire en art actuel de Québec

La Foire en art actuel de Québec a comme objectif de promouvoir l’achat d’œuvres d’artistes de la province de Québec tout en permettant à ces derniers de conserver la majorité de la valeur de leur travail. Cet événement vise à démocratiser l’achat d’œuvres d’art, à stimuler la rencontre entre les acheteurs et les artistes afin de rendre l’acquisition un plaisir esthétique et humain. Emmanuel Galland assurera le commissariat de cette quatrième édition qui prendra de l’expansion en investissant conjointement les espaces de l’Œil de Poisson et de VU.

foireartactuel.com

13 janvier au 12 février 2017

Grande galerie
Nathalie Bujold (Montréal)

Dans cette installation de Nathalie Bujold se croisent textile, musique et vidéo. Découpé par la lumière, l’instrumentiste exécute une improvisation ou joue une note avec des techniques variées. Les gestes musicaux sont échantillonnés puis démultipliés de manière à construire des motifs complexes. Ces trames vidéographiques génèrent également des timbres et des textures sonores inusités. Les trois écrans de l’installation les présentent en variations, polyptyques et canons.

http://nathaliebujold.com/

Petite galerie
Alexandre Bérubé (Québec)

Alexandre Bérubé considère la table s’agit d’une interface pertinente pour penser les symboliques de la vie et du travail à l’intérieur des institutions artistiques d’exposition. Dans la petite galerie, il présente un projet d’installation autour de cette figure centrale. Par l’entremise de la table de travail, il s’intéresse aux limites liées à l’exposition de mobilier, telles que la mise en espace et la mise en récit. Il poursuit également un questionnement sur l’anticipation des formes d’altérité et de subjectivité inhérentes à l’exposition de mobilier et à la manière dont cette présence anticipée peut devenir le territoire virtuel d’un personnage fictif.

18 février au 19 mars 2017

Grande galerie
Nøne Futbol Club (Paris, France)

L’installation Work n°101 : On air reprend le principe du pendule de Newton, à l’exception qu’ici ce ne sont pas des billes que le spectateur est invité à mettre en mouvement, mais des téléviseurs. Avec humour, l’œuvre suggère une réflexion sur le flot d’informations et d’images qui traversent la société contemporaine. Une murale créée sur place par le collectif, ornera également le grand mur des locaux visible depuis la Côte d’Abraham.

http://nonefutbolclub.com/

Petite galerie
Steve Bates (Montréal)

Inspiré par l’exil massif de populations qui caractérise notre époque, Steve Bates revisite une installation sonore et radiophonique qu’il a créée en 2011. Nom donné à un petit accordéon diatonique, le mot concertina désigne aussi les fils barbelés en forme de spirale qu’on utilise pour renforcer les frontières entre certains pays ou encore pour entraver les déplacements de groupes rebelles sur un territoire. L’artiste fait ainsi naître une réflexion engagée sur les frontières, sur l’interrelation du son, de la musique et de la culture technomilitaire et sur les mouvements migratoires contemporains.

http://stevebates.info/

31 mars au 30 avril 2017

Grande galerie
Richard Ibghy et Marilou Lemmens (Montréal, Durham-Sud)

L'installation se présente plus comme une trajectoire au milieu d'une forêt de sons, d'images et d’objets que d’une présentation ordonnée afin que le spectateur puisse vivre l’expérience de l'œuvre. Les échantillons de matériaux sont disposés comme des sculptures sur des socles individuels, tandis que les projections sur les écrans suspendus sont dispersées autour de la pièce. L’ensemble donne une sensation labyrinthique et incontrôlable soumettant l’idée que le monde ne pourrait jamais être totalement compris.

http://www.ibghylemmens.com/

Petite galerie
Esther Kempf (Zurich, Suisse)

Esther Kempf est une artiste invitée en résidence pour trois mois (janvier à mars) dans les ateliers de production de l’œil de Poisson. Elle s’intéresse beaucoup aux reconstructions de pièces et d’objets en passant par la vidéo, la sculpture et l’installation pour créer des pistes, voire des possibilités inattendues en relation avec le public. À travers des espaces vides ou prêt à être investit, les visiteurs décrivent leur habitat idéal.

http://estherkempf.com/de/arbeiten/

5 mai au 4 juin 2017

Grande galerie
Myriam Dion (Montréal)

Myriam Dion, explore, grâce à des découpages élaborés, la rencontre entre les arts traditionnels et la culture populaire, au moment où les journaux papier font face à une extinction quasi certaine. En composant des mosaïques réfléchies à partir de l’actualité, l’artiste Montréalaise, remet en question notre demande grandissante pour les courtes capsules journalistiques et nous montre plutôt ce dont sont capables une main patiente et un œil inquisiteur. L’intensité du travail manuel invite le spectateur à consommer plus lentement le contenu du journal et à entreprendre une réflexion posée et intime sur le monde qu’il habite.

http://www.myriamdion.com/

Petite galerie
Jérôme Chazeix (Berlin, Allemagne)

Le travail de Jérome Chazeix repose principalement sur des installations complexes qui forment des mondes parallèles hybrides. La musique, la vidéo, la sculpture et les costumes sont les éléments qu’il privilégie dans sa création. Il crée des installations multimédia qu’il qualifie d´"objet total". Les performances (avec pratique participative) font partie de l’ensemble du concept.

http://www.zeixberlin.de/

12 juin au 31 juillet 2017

Espaces en pratique

Avec l’objectif de soutenir la création et la réflexion pour les artistes et les auteur(e)s, l'Œil de Poisson et le centre VU sont heureux de travailler ensemble et transformer leurs galeries en laboratoire de création pour une période de trois semaines au printemps. Les deux centres lancent conjointement un appel de dossiers pour les artistes et auteur(e)s professionnels intéressés à investir leurs lieux d’exposition et de production, pour réfléchir et travailler sur leurs pratiques dans un espace collectif propice à l’échange. La première partie consacrée aux travaux aura lieu du 12 au 30 juin. Une exposition suivra durant tout le mois de juillet 2017.

17 juin au 19 août 2017

Autoroute 20
TRUCK STOP

Parcours d'art éphémère déployé sur l'autoroute 20, entre Québec et Montréal.

Découvrez des lieux inusités, en visant les 16 oeuvres originales créées par des artistes et collectifs en art visuel.