Myriam
Dion
""
© Myriam Dion

Étiolements
5 mai au 4 juin 2017
(Grande galerie)

Vernissage 5 mai à 20 h

Rencontre avec l'artiste à 20h30

L’Œil de Poisson présente Étiolements, la première exposition individuelle de Myriam Dion à Québec. Cette exposition réunit une installation et une série d’œuvres en papiers ajourés, toutes élaborées à partir d’une sélection d’images journalistiques documentant la crise des migrants et la guerre civile en Syrie. Dans le contexte de cette exposition, le terme « étioler » renvoie à la provocation de l’affaiblissement, à la perte et aux risques de dégénérescence d’un peuple et de sa culture. À travers un ouvrage minutieux qui allie savoir-faire, culture populaire et finesse de l’art islamique, l’artiste pose un regard inquisiteur sur l’obscénité des images médiatiques et sur notre manière de les consommer. Il émane un calme trompeur des œuvres de Myriam Dion ; elles opèrent un jeu de magnification qui caresse des titres sensationnalistes et des images criardes issues du conflit syrien. Elles agissent ainsi comme une stratégie de contraste qui piège le spectateur entre l’attraction visuelle et la violence du sujet. Dans la solitude de l’atelier et la lenteur du geste, l’artiste propose une distanciation face à l’urgence médiatique et esquive un retour vers la modestie et la fragilité du papier, la délicatesse et la sensibilité de l’être devant les enjeux actuels qui nous dépassent.

La recherche de Myriam Dion est fondée sur l’adoption d’une posture artistique en marge de la société de vitesse à travers laquelle elle s’engage à revaloriser les savoir-faire traditionnels et à aménager un espace délicat qui encourage la lenteur et la contemplation. Par un travail de réutilisation, de réinvestissement, elle transforme un outil de communication social et politique (le journal) en une « œuvre d’art », dans une volonté de trouver une nouvelle utilité à ce média papier en voie de disparition.

Myriam Dion est titulaire d’une maitrise en arts visuels et médiatiques de l’UQAM. Ses œuvres font parties de collections privées et publiques, dont celles du Prêt d’œuvres d’art du Musée national des beaux-arts du Québec, de la Banque TD du Canada, de Loto-Québec, de Claridge, de Medcan, du Cirque du Soleil et de ARBZ, Affaires mondiales Canada. En 2016, Myriam a participé au programme de résidence BAiR au Banff Centre (Alberta), lequel lui a ensuite décerné le Post-Resicendy Award. Elle est également récipiendaire de la bourse du Conseil des diplômés de la Faculté des arts de l’UQAM, la bourse Jean-Marc Eustache en études et pratique des arts et la bourse Rollande-Guertin-Buissière en arts visuels et médiatiques. En 2014, elle a réalisé sa première exposition individuelle à la galerie Division (Montréal) et participé à la Biennale internationale du papier au Musée de Rijswijk (Pays-Bas). Elle a récemment présenté son travail dans une exposition collective au Whyte Museum (Alberta), ainsi que dans une exposition solo au centre d’artistes Arprim (Montréal). Myriam vit et travaille à Montréal.

L’artiste tient à remercier la galerie Division.

_myriamdion.com